Nicolas Saudray, site officiel

La biographie de Nicolas Saudray

Nicolas Saudray est né le 21 septembre 1942 à Bayeux (Calvados).

Parcours professionnel
(Patrice Cahart)

Lycée français d’Innsbruck, lycée de Rennes, Faculté de Droit de Paris, Institut d’Etudes Politiques de Paris (major de la section Service public, 1961). Ecole Nationale d’Administration (1964-1966).

Inspecteur des finances en 1966, général en 1987, honoraire depuis 2007. Divers postes rue de Rivoli. En dernier lieu, directeur de la Législation fiscale (1985-1986). Puis directeur des Monnaies et Médailles, 1987-1991 (à l’époque, entreprise employant un millier de personnes).

Délégué général de l’Association Française des Banques, 1992-1998 (représentant de la profession auprès des pouvoirs publics à Paris et à Bruxelles).

Conseiller à la Cour de cassation en service extraordinaire, chambre commerciale (2001-2005)

Parallèlement, en bénévole

Président non exécutif du conseil d’administration de l’ancienne Bibliothèque Nationale, 1988-1993 (Emmanuel Le Roy Ladurie étant administrateur général).

Médiateur du Livre, 1990-1992 (mission de bons offices entre éditeurs et libraires).

Président, 2005-2013, de la Commission de terminologie de l’Economie et des Finances (francisation du vocabulaire économique et financier).

Vice-président (depuis 1998) de la Demeure Historique, association reconnue d’utilité publique groupant trois mille monuments privés.

Président d’honneur des « Amis du Tertre », association de soutien au château et au parc du Tertre (Sérigny, Orne), où Roger Martin du Gard a écrit une grande partie de son œuvre.

Œuvres de Patrice Cahart

a/ Deux rapports officiels publiés par la Documentation Française :

  • Le livre français a-t-il un avenir ? (1988) (a conforté la loi sur le prix unique du livre).
  • Propositions pour une grande bibliothèque (1989), en collaboration avec Michel Melot. (ce rapport avait déconseillé de construire des tours à Tolbiac).

b/ Comité pour l’Histoire économique et financière de la France :

  • Les inspecteurs des finances et la littérature, dans le Dictionnaire historique des inspecteurs des finances, 2012

Œuvres de Nicolas Saudray

Saudray : nom d’une grand-mère, pour éviter les interférences avec les fonctions officielles.

Onze romans :

  1. Le Maître des fontaines, Denoël 1978 (découverte d’un Évangile oublié).
  2. Terres de vent, terres de songe, Denoël 1979 (roman d’une randonnée).
  3. Mourir un jour de fête, Denoël 1981 (une affaire criminelle à la campagne).
  4. La Maison des prophètes, Seuil 1984 (islam et chrétiens d’Orient, de nos jours) (prix Méditerranée et Maurice Genevoix, trad. en anglais et en néerlandais, rééd. poche).
  5. Dieu est-il gentilhomme ? Seuil 1986 (frasques et coups d’épée de l’ordre de Malte à la fin du XVIIIe siècle).
  6. Chevalerie du soir, Seuil 1987 (les chevaliers de Malte, Bonaparte et le tsar).
    Les numéros (4), (5) et (6) ont figuré dans les sélections Goncourt.
  7. Voyage au pays des Frogs, Balland-Desclée de Brouwer 1991 (une France future).
  8. Les Oranges de Yalta, Balland 1992 (la Seconde Guerre mondiale, comme elle aurait logiquement dû se dérouler).
  9. Les Mangeurs de feu, Balland 1994 (chiites et zoroastriens en Iran aujourd’hui).
  10. Les Sept complots de Malte, Arléa 2009 (refonte des numéros 5 et 6)
  11. Le Jaune et le Noir – Sur les pas de Stendhal, Michel de Maule, 2016 (recréation d’un roman commencé par Stendhal, Le Rose et le Vert, dont il devient lui-même l’un des personnages).

Deux essais :

  • 1870-1914-1939, Ces guerres qui ne devaient pas éclater (Michel de Maule 2014).
  • Nous les dieux – Essai sur le sens de l’histoire (Michel de Maule 2015). Prix Edouard Bonnefous de l’Institut, 2016.

Trois pièces de théâtre :

  • Intelligence avec l’ennemi, 2014 (rencontre insolite de Hitler et de Staline).
  • Votez Satan dimanche prochain, 2015 (Satan candidat aux présidentielles françaises).
  • Vivent les Vandales ! 2016 (saint Augustin face au roi des Vandales).
Décembre 2016